Les services Google qui captent vos données personnelles, et les alternatives

Google est partout, mais vous pouvez réduire votre exposition

Publié par Pixel de Tracking le 27 déc. 2019

Si les services Google sont souvent très pratiques, ils sont surtout voraces en données personnelles. L'usage de multiples services permet à Google d'amasser des données personnelles que vous avez directement renseignées. Mais Google peut également inférer beaucoup d'informations supplémentaires sur vous, grâce à ses algorithmes de machine learning, ce qui va lui permettre de :

  1. Vous offrir un service encore plus addictif (cf. les recommandations YouTube)
  2. Mieux vous influencer (et donc vendre plus cher son service aux annonceurs, vous êtes le produit)

Cet article, très incomplet tant il est difficile de suivre toutes les initiatives de Google, a pour but de lister les services de Google les plus voraces en données personnelles, de détailler comment ils aspirent vos données et de proposer des alternatives.

Les services en ligne pour le grand public

YouTube

Si Google a démarré en proposant son moteur de recherche, il a rapidement élargi son offre pour constituer une panoplie impressionnante de services en ligne à destination du grand public.

Google Search

Le moteur de recherche. C'est la vache à lait de Google, qui capte vos données personnelles en stockant l'historique des recherches que vous avez tapées et en les associant à votre compte. Des alternatives qui respectent votre vie privée telles que l'américain DuckDuckGo ou le français Qwant ne sont pas au niveau de Google pour toutes vos recherches mais devraient répondre à vos attentes pour la plupart d'entre elles.

YouTube

La plateforme vidéo leader au monde, et de loin. Google capte ici toutes vos recherches et vos visionnages de vidéo et les associent à votre compte. Vous pouvez désactiver cette association, vous arrêterez alors de bénéficier des recommandations personnalisées (ce qui n'est pas forcément un mal, si vous souhaitez éviter les bulles informationnelles ainsi que les vidéos extrémistes).

Si vous cherchez une vidéo, si vous souhaitez vous détendre ou si vous voulez vous abonner à une chaîne, YouTube n'a malheureusement pas de réel concurrent. Vous pouvez consulter des vidéos YouTube sur le web sans passer par le site YouTube en allant sur Invidio.us. Si vous souhaitez héberger des vidéos en ligne pour les diffuser ensuite sur votre site, vous pouvez les mettre sur PeerTube.

Gmail

Le service de messagerie électronique. Tous vos e-mails sont stockés chez Google, ils ont donc accès à vos échanges personnels, vos achats, vos abonnements, etc. En alternative, regardez Protonmail, service Suisse développé par les scientifiques du CERN et du MIT, qui chiffre vos e-mails de bout en bout. En pratique, cela veut dire que Protonmail ne peut pas lire vos e-mails, il n'a accès qu'à la version chiffrée.

Google Calendar

Le calendrier. Google a ici accès à vos rendez-vous. Si vous êtes chez Apple, vous pouvez utiliser son calendrier (couplé à un compte iCloud), mais le service n'est pas chiffré de bout en bout : Apple possède la clé de déchiffrage et peut donc accéder à votre agenda. Protonmail développe actuellement ProtonCalendar, mais le service n'est pas encore disponible.

Google Photos

Le service de stockage de photos. Ici aussi, Google se distingue en ne mettant pas de limite de stockage. La contrepartie est que vous laissez Google accéder à votre mémoire, à des instants très personnels, ce qui lui permet d'encore mieux vous connaître. Il n'est pas évident de trouver des alternatives respectueuses de la vie privée aussi efficace.

Si vous êtes chez Apple, vous pouvez opter pour le combo iCloud (abonnement payant) & Apple Photos, Les abonnements sont intéressants mais le service n'est pas aussi efficace (bugs fréquents lorsque vous synchronisez les photos depuis votre Mac). Aussi, vos photos ne sont pas chiffrés de bout en bout : Apple possède la clé de déchiffrage et peut donc accéder à vos photos. En option chiffrée, vous pouvez opter pour Crypt.ee.

Google Maps

Le service de cartographie de Google. Sans contexte la meilleur application de cartographie, incluant des superbes innovations telles que Google Earth et StreetView, mais celle-ci est aussi très gourmande en données personnelles, associant tous vos déplacements à votre compte Google. Vous pouvez désactiver l'historique des positions, ce qui dissociera vos déplacements de votre compte. Si vous utilisez Waze pour vos déplacements en voiture, sachez que l'application est également la propriété de Google qui l'a rachetée en 2013.

Les alternatives sont variés selon vos besoins : Apple Maps si vous êtes dans l'écosystème Apple (respectueux de la vie privée, chaque appel est fait avec un identifiant différent), les différentes applications basées sur la solution Open Source OpenStreet Map telles que Maps.me, CityMapper ou Moovit pour vos déplacements en ville, ou bien Mapstr pour partager vos bonnes adresses.

Google Chrome

Le navigateur de Google. Ici, vous abandonnez à Google votre historique web à savoir toutes les pages que vous consultez. Ce navigateur est basé sur le logiciel Open Source Chromium, mais Google y ajoute une couche propriétaire. En alternatives, vous pouvez utiliser Firefox, Safari ou Brave.

Google Drive

Le service de stockage en ligne de Google. Google capte ici tous vos documents. Les concurrents existent avec Apple iCloud, mais aussi des alternatives respectueuses de la vie privée telles que Sync.com, qui chiffrent vos données de bout en bout. Un des avantages de Google Drive est son offre applicative avec Google Doc, Google Sheets, Google Slides, mimant la suite Office de Microsoft.

Alternative

Si vous êtes geek et intéressé par des solutions Open Source, vous pouvez passer sur Nextcloud. Cette suite de logiciels inclut un équivalent de Google Drive, Google Calendar, Google Photos, Gmail, etc (accessible sur Desktop mais aussi via des Apps). L'ergonomie des solutions Nextcloud n'a rien à envier aux services de Google, mais il faut les configurer. Vous avez alors 2 options :

  • Hébergez vous même votre serveur Nextcloud (achetez un NAS, et installez Nextcloud dessus). Cette solution est la plus compliquée mais aussi la plus valorisante : vous aurez votre propre Cloud à domicile !
  • Choisissez un hébergeur en ligne, cette solution est plus facile mais suppose un abonnement mensuel.

À noter que vous devrez également paramétrer vous même le chiffrement de vos données sur Nextcloud.

Les systèmes d'exploitation

Android dessert

Android

Le système d'exploitation pour mobiles de Google. Pré-installé chez la plupart des constructeurs avec le Google Play, l'app store de Google, ainsi que de nombreuses applications Google (Search, Gmail, Drive, Photos, Maps, Chrome...), il permet à Google de conforter sa domination en faisant de ses différentes applications les choix par défaut.

Android est Open Source mais Google a ajouté une surcouche importante d'APIs propriétaires ainsi que Google Play. Les constructeurs de smartphones n'ont pas d'autres choix que d'installer par défaut les applications Google les plus célèbres, sous peine de ne pas pouvoir accéder à Google Play. Et développer un système alternatif basé sur Android est également compliqué car la plupart des applications du Play Store utilisent des APIs propriétaires Google ("Google Play Services" APIs).

L'alternative la plus évidente est iOS d'Apple, avec les inconvénients du prix et de la boite noire Apple, iOS n'étant pas Open Source. Des alternatives basées sur Android mais sans les services propriétaires Google se développent, comme LineageOS avec MicroG. mais il est encore compliqué d'y faire fonctionner correctement les applications les plus populaires à cause de l'absence des APIs propriétaires Google.

Chrome OS

Le système d'exploitation de Google basé sur Chrome. Ici vous laissez Google gérer votre ordinateur, une sorte de prison dorée où vous ne pouvez installer d'applications que si elles sont disponibles sur le web (dans la fenêtre Chrome). Google a travaillé à porter les applications Android sur Chrome OS mais le résultat n'est pas optimal. En alternatives, optez pour un vrai système d'exploitation comme MacOS, Windows ou Linux.

WearOS

Le système d'exploitation pour les montres connectés, basé sur Android. Celui-ci n'est actuellement pas très populaire, mais cela pourrait changer si Google décide d'investir plus franchement (comme pourrait le laisser supposer son rachat de Fitbit).

Android TV

Le système d'exploitation pour les télévisions connectées et box internet. Si vous êtes chez Apple, l'alternative est de prendre une Apple TV. Autrement, vous serez dépendant des OS propriétaire des téléviseurs et des boxs.

Chromecast

Le système d'exploitation minimaliste, installé sur la clé Google du même nom, pour diffuser vos vidéos sur votre télévision. Si vous êtes chez Apple, vous pourrez passer par AirPlay. Pas d'équivalent à ma connaissance, les clés Miracast ne remplissant pas exactement la même fonction.

Android Auto

Le système d'exploitation embarqué dans les automobiles. L'équivalent Apple est CarPlay.

Le hardware

Google Store

Google investit maintenant dans le hardware, sa stratégie est d'étendre la captation de vos données personnelles en allant plus loin dans la personnalisation de l'expérience utilisateur. Le cercle "vertueux" : vos données personnelles et le machine learning de Google permettent d'offrir une meilleure expérience utilisateur, donc Google vend mieux ses gadgets, ce qui lui permet de capter encore plus de données personnelles.

Les smartphones Pixel

C'est la suite des Nexus, mais Google souhaite maintenant gérer le smartphone de bout en bout (il a racheté une partie de HTC pour cela). Après l'expérience ratée du rachat de Motorola (revendu ensuite à Lenovo), on peut se demander si Google a une chance d'en faire un succès commercial, mais il est intéressant d'observer les nouveautés qui sont introduits d'abord sur les Pixel (cf. Google Duplex). Beaucoup d'alternatives ici, mais on évitera les téléphones Android avec la suite Google.

La suite Nest

Racheté par Google en 2014, Nest produit des Thermostats, des détecteurs de fumée et des caméras connectées. Google installe ici le capitalisme de surveillance au sein même des foyers. Les alternatives connectées existent, mais il est difficile de trouver celles qui ne captent pas vos données personnelles (pas de chiffrage de bout en bout).

Les produits Google Home

Rebrandés Google Nest et donc maintenant inclus dans la suite Nest, ils incorporent tous le Google Assistant, le mouchard de Google, concurrent d'Amazon Alexa, qui écoute 24/7 votre maison avec ses micros ultra efficaces. Qui dit assistant dit mouchard aussi chez la concurrence, Amazon Alexa et même Apple Siri. Vos conversations les plus intimes peuvent être écoutées par des contractuels car ils se mettent souvent en marche par erreur : l'assistant respectueux de votre vie privée n'existe pas.

Fitbit

Le dernier achat de Google, qui s'intéresse à votre santé et traque donc maintenant vos exercices physiques. Ici, pariez plutôt sur Apple si vous avez besoin d'un gadget mais que vous souhaitez protéger vos données personnelles.

Les services publicitaires

Publicité Google

Le secteur de la publicité en ligne est dominé par Google :

  • Sur la partie média (avec Facebook, Google capte la majorité des revenus publicitaires sur internet, notamment grâce à son moteur de recherche, mais aussi grâce à YouTube et sa régie publicitaire AdSense).
  • Sur les outils publicitaires (issues du rachat de Doubleclick en 2008), indispensables boîtes noires de la publicité sur internet (les éditeurs et annonceurs utilisent en majorité les outils de Google pour vendre et acheter la publicité, ce qui permet à Google de prélever sa "taxe" à chaque publicité diffusée).

Google Ads

Anciennement Adwords, la régie publicitaire de Google. Diffuse les publicités principalement sur les résultats de recherche Google, mais aussi sur les autres propriétés de Google telles que YouTube, Gmail et sur le réseaux de sites partenaires via AdSense, AdX et AdMob. C'est la vache à lait de Google, qui s'adresse aussi bien aux plus gros annonceurs qu'aux petites entreprises.

Google Analytics

La solution de mesure d'audience de Google, utilisée sur la majorité des sites internet (Google propose une version gratuite). Il n'est pas évident de lire à travers les lignes des conditions générales d'utilisation et du centre d'aide en ligne de Google, mais il est possible que Google Analytics serve aussi à enrichir votre profil chez Google (ce qui n'est pas très correct, Google Analytics étant un service destiné aux entreprises, avec lequel vous n'avez pas de lien direct).

Google Tag Manager

La solution de Google permettant de gérer les différents tags javascript sur son site web (analytics, publicitaires, etc). Pas de tracking direct ici ("seulement" votre adresse IP) mais cette solution de "chef d'orchestre" permet à Google de conforter sa domination sur les outils Analytics et publicitaires.

Google AdSense

Permet de profiter des annonces Google Ads (la régie publicitaire de Google) sur son site web. Ici, Google capte bien votre navigation et l'associe à votre profil, pour mieux vous cibler.

Google AdMob

L'équivalent de Google AdSense mais sur application mobile, également utilisé pour mieux vous cibler.

Google Ad Manager

Combine DFP (Doubleclick For Publishers, l'adserver de Google pour les gros éditeurs) et Google Authorized Buyers (anciennement AdX, le SSP de Google). C'est l'outil chef d'orchestre, qui va choisir quelles publicités diffuser sur les sites des éditeurs.

L'outil est stratégique pour Google : il lui permet de s'assurer que sa propre régie publicitaire AdSense diffuse bien chez les gros éditeurs, tout en la mettant en concurrence avec d'autres sources de demande.

Display & Video 360

Anciennement DBM (Doubleclick Bid Manager, le DSP de Google), c'est l'outil qui va opérer pour le compte d'un annonceur afin de choisir quels internautes cibler, en choisissant le bon format publicitaire, le bon inventaire, et le bon prix d'achat.

L'outil est également stratégique pour Google : s'il va acheter des inventaires gérés par des outils tiers, il va également s'assurer d'acheter chez les éditeurs utilisant AdSense, AdMob et Google Ad Manager.

Campaign Manager

Anciennement DCM (Doubleclick Campaign Manager, l'adserver de Google pour les gros annonceurs et agences publicitaires), généralement couplé avec Display & Video 360.

Les alternatives

bloque la pub

En tant qu'utilisateur, c'est assez simple : installez un adblocker.

  • Sur Desktop (Firefox, Chrome...), utilisez uBlock Origin.
  • Sur Android, utilisez le combo Firefox et uBlock Origin.
  • Sur iOS, utilisez Safari et Firefox Focus.
  • Sur les Application mobiles (Android & iOS), une option pour bloquer les publicités est de passer par un DNS spécialisé tel que celui proposé par AdGuard